Est-ce qu’un cheval se couche pour dormir ?

Partager cet article :
cheval dort couché ou debout

Table des matières

Pour élever des chevaux, il est important d’avoir quelques connaissances sur leur mode de vie. À ce sujet, l’une des choses basiques qu’ignorent la plupart des gens est la position que prennent ceux-ci pour dormir. Cela peut néanmoins être très utile, surtout pour détecter les variations comportementales chez les équidés et mieux les assister s’il le faut. Si vous vous demandez “est-ce qu’un cheval se couche pour dormir”, trouvez la réponse dans la suite de cet article.  

Les chevaux dorment-ils debout ?

Le sommeil chez les équidés, comme chez les hommes, se fait suivant plusieurs cycles. Ceux-ci ont la possibilité de somnoler et de vivre un sommeil lent. Par-dessus tout, ils ont besoin de faire par moment un sommeil paradoxal (REM) ou sommeil à mouvements oculaires rapides.

Le squelette équin est assez intéressant. Il est en réalité doté d’un système de maintien, rendu possible par l’action combinée de certains ligaments et tendons. Celui-ci offre la possibilité aux chevaux de bloquer leurs membres, principalement leurs rotules inférieures.

Ces os permettent aux animaux de se tenir droits debout, même dans leur sommeil, sans faire appel aux muscles. Les chevaux arrivent ainsi à dormir sans pour autant se coucher, mais en restant debout.

Est-ce qu’un cheval se couche pour dormir ?

Les chevaux dorment généralement debout. Cependant, il peut arriver que vous retrouviez votre équidé allongé sur le sol. Le cheval adopte une telle position pour dormir lorsqu’il se sent en sécurité. La position lui permet d’ailleurs d’intégrer un sommeil paradoxal. La majorité des équidés ont besoin de faire 2 à 3 heures de REM par jour, qui se répartit sur de nombreuses siestes de 10 à 30 minutes.

Lire  Comment s’occuper d’un cheval ?

Il est assez intéressant de voir un cheval qui se couche pour dormir. C’est la preuve que l’animal se sent rassuré. Vous devez donc veiller à offrir un cadre agréable et rassurant à votre équidé pour lui favoriser régulièrement un sommeil paradoxal. Au cas contraire, l’animal montrera le plus souvent des signes d’un manque de sommeil.

Par ailleurs, ces animaux peuvent aussi se coucher au soleil pour se détendre et profiter davantage de confort. Lorsque vous les voyez dans une telle posture, sachez que vos équidés font une petite sieste.

Pourquoi les chevaux dorment-ils debout ?

Maintenant que vous savez comment dort un cheval, il convient de connaître ce qui suscite le choix d’une position de sommeil chez eux. En réalité, les équidés peuvent dormir debout comme couchés, mais en fonction de l’environnement dans lequel ils se trouvent.

D’abord, dormir debout est un mécanisme de survie chez les chevaux et qui tire son origine de l’époque où tous ces animaux étaient sauvages. S’ils doivent se coucher, les équidés se mettent sur le flanc avec leurs pattes tendues.

Dans cette position, ils ne peuvent pas fuir s’ils se retrouvaient en face d’une quelconque menace, car cela leur prendrait beaucoup de temps pour se lever. Le cheval qui dort debout est en somnolence, il est craintif et inquiet. En cas de menace, il ne perd donc pas de temps pour se lever et prend la poudre d’escampette sur-le-champ.

Les chevaux peuvent-ils faire un sommeil paradoxal debout ?

Si le cheval a besoin de quelques heures de sommeil paradoxal par jour, il ne peut pas atteindre ce degré en restant debout. En réalité, ces animaux doivent être absolument détendus pour profiter de ce genre de sommeil.

Lire  Comment s’occuper d’un cheval ?

Les équidés sont comme les hommes lorsqu’ils somnolent en étant debout : ils ressentent des secousses et se réveillent par intervalle de temps. Pour atteindre le sommeil paradoxal, un cheval doit donc s’allonger, car il ne pourra plus contrôler sa fonction musculaire à ce stade.

Combien de temps peut dormir un cheval ?

Chaque jour, le cheval doit faire 30 minutes à 3 heures pour garder sa forme. Ajoutés aux périodes de somnolences, ces animaux se reposent beaucoup plus en une journée. Ils peuvent en effet faire 5 à 7 heures de sommeil par jour. Lorsqu’un équidé ne dort pas bien, vous ne pouvez pas le remarquer dans les jours qui suivent.

L’animal peut néanmoins devenir irritable, être de mauvaise humeur et même devenir dangereux à la longue. Le cheval qui souffre du manque de sommeil peut en outre devenir léthargique. Il est affecté par une léthargie extrême associée à de mauvaises performances et une attitude peu appréciable. Celui-ci peut aussi devenir narcoleptique. Il est ainsi pleinement éveillé, mais s’endort d’un coup. L’hypersomnie (sommeil excessif) est aussi l’un des troubles du sommeil chez le cheval.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents