Comment s’occuper d’un cheval ?

Partager cet article :

Table des matières

Les chevaux malgré leur fière allure sont des animaux sensibles qui nécessitent des soins et un entretien régulier. Il est de faire en sorte qu’ils se sentent bien dans leur environnement et restent en bonne santé. Les équidés ne doivent notamment pas être logés n’importe comment. Ils doivent aussi bénéficier d’une alimentation particulière et de soins au quotidien. Dans la suite de cet article, découvrirez les habitudes du quotidien à adopter pour mieux s’occuper d’un cheval.

Bien aménager le cadre de vie de l’animal

L’entretien d’un cheval commence par l’aménagement d’un milieu de vie favorable à son développement. Pour cela, vous devez :

Trouver le terrain idéal pour l’installer

L’idéal est d’installer votre équidé dans un pré. Il y trouvera un cadre de vie agréable, mais aussi un pâturage. Il n’est néanmoins pas aisé de dénicher le bon terrain pour votre cheval. Pour cela, vous pouvez vous renseigner auprès des moniteurs ou cavaliers dans les centres équestres pour voir s’ils connaissent un lieu disponible.

Si vous avez les moyens, le mieux serait d’investir dans un terrain à vendre. Des particuliers disposent des hectares de prés qu’ils n’exploitent pas. Il vous serait plus difficile d’en trouver, si vous habitez dans une ville, mais dans les campagnes, c’est plus facile. Le terrain pour élever un cheval doit avoir une superficie minimale d’un hectare. Si vous prévoyez constituer toute une équipe de chevaux, il faudra encore plus grand.

Le terrain choisi doit être accessible par une voie. Vous allez devoir y apporter vos chevaux à travers un camion. Il doit aussi être plus ou moins plat, ensoleillé et peut comporter quelques arbres pour permettre à l’animal de s’abriter des intempéries. Les terrains marécageux et boueux sont à éviter.

Lire  Est-ce qu’un cheval se couche pour dormir ?

L’aménagement du terrain

Une fois que vous avez trouvé le terrain idéal, vous devez l’aménager avant d’installer l’animal. Pour cela, il faut mettre en place une clôture haute et rigide afin d’éviter que celui-ci ne s’échappe. De nombreux éleveurs utilisent les clôtures électriques branchées sur batterie. Si vous optez pour celles-ci, il faut vérifier régulièrement si elles sont correctement alimentées et non abîmées. Vous pouvez aussi utiliser le bois et le PVC qui sont très esthétiques, mais jamais le fil et le barbelé pour éviter de blesser votre cheval.

Outre la clôture, il faut aussi mettre en place un abri pour l’équidé. Il pourra s’y réfugier pour se protéger du soleil, du vent et de la pluie. C’est aussi le lieu où vous allez installer l’abreuvoir et la mangeoire à foin. L’abri doit être vaste, minimum 9 mètres carrés par cheval. Son ouverture doit être placée stratégiquement en tenant compte de l’ensoleillement et des vents dominants. Le sol doit aussi être paillé pour procurer plus de confort au cheval.

Veiller à la bonne alimentation du cheval

bonne alimentation du cheval

Même si l’équidé peut trouver les herbes nécessaires à son alimentation dans le pré, il est important que vous y apportiez votre touche personnelle. Vous devez d’abord envoyer l’herbe du terrain au laboratoire pour étudier sa contenance en nutriments. Cela vous permettra de savoir s’il faut investir dans des compléments. Les équidés avec de faibles besoins en matière d’énergie peuvent se contenter de l’herbe sur le pré. Les autres auront nécessairement besoin de fourrage en complément. Vous pouvez aussi investir dans les granulés pour les animaux avec une haute activité sportive.

Lire  Est-ce qu’un cheval se couche pour dormir ?

Pour ce qui est du breuvage, l’animal doit disposer de l’eau propre et fraîche à tout moment. Un cheval peut boire trente à quarante litres d’eau par jour, voire 60 litres lorsqu’il fait excessivement chaud. Il faut aussi mettre une pierre à sel dans un coin de l’abri pour lui permettre de faire le plein de minéraux. 

Par ailleurs, si votre cheval a grandi en box, il faut aller en douceur avec lui pour permettre à son appareil digestif de s’adapter. Ne le mettez pas immédiatement dans un pré. Vous pouvez commencer par l’y mettre quelques heures par jour. Prévoyez aussi des vermifuges pour qu’il reste en bonne santé.

Les soins du cheval au pré

Le cheval peut s’en sortir tout seul au pré, mais il faut veiller à lui prodiguer les soins nécessaires pour lui garantir le bien-être. Rendez-vous au pâturage tous les jours pour vérifier l’état du terrain, de la clôture et de l’abreuvoir. Retirez aussi les crottins de cheval et la paille qui a été souillée par l’urine. Il est par ailleurs important de panser son cheval une à deux fois par semaine, même si vous ne le montez pas. Cela vous permettra d’offrir un aspect luisant à son fourrage. Vous pourrez aussi observer son état général.

La brosse et l’étrille doivent être passées sur tout le corps de l’animal, surtout si celui-ci porte de la boue. Il est aussi important de curer les pieds de l’équidé et de lui faire un parage minimum une fois par mois. 

Vous devez en outre veiller à laisser les crins de la queue et de la crinière bien pousser pour aider l’animal à se protéger contre les insectes. Les poils aussi ne doivent pas être tondus régulièrement pour que l’animal puisse résister au froid, sauf si vous faites souvent des séances d’équitation

Lire  Est-ce qu’un cheval se couche pour dormir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents